oiseaux-nouvelle-zélande

Les oiseaux de Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande possède une flore et une faune très riches et variées. Et pour ce qui est des oiseaux, on en recense 336 espèces dont 64 qui sont endémiques du pays ! Certains se sont éteints, d’autres sont en voie d’extinction. En tout cas, vous aurez l’occasion lors de votre voyage d’en croiser quelques uns, une chance puisque certains d’entre eux sont uniques au monde !

Le kiwi : symbole de la Nouvelle-Zélande

Kiwi

C’est sans aucun doute l’oiseau emblématique du pays ! De la taille d’une poule, le kiwi est un oiseau incapable de voler. Il possède un plumage brunâtre, un long bec et est dépourvu de queue. Ils ont une très mauvaise vue mais compensent avec leur odorat. C’est grâce à celui-ci qu’il trouve sa nourriture, des larves d’insectes, dans le sol la nuit, tandis qu’il reste caché pendant la journée. La femelle est plus grosse que le mâle et pond des œufs qui représentent environ 20% de son poids, ce qui en fait proportionnellement le plus gros œuf au monde !

Les espèces de perroquets

Le kakapo ou perroquet-hibou

Kakapo

En maori, son nom signifie « perroquet de nuit ». Il s’agit en effet d’une espèce de grands perroquets nocturnes endémique de la Nouvelle-Zélande. Il possède un beua plumage marbré de jaune et de vert et un gros bec gris. Unique en son genre, c’est le seul perroquet du monde qui ne vole pas et aussi le plus lourd ! Par ailleurs, c’est probablement l’un des oiseaux qui a la plus longue espérance de vie de la planète. Pour les Maoris, il est historiquement important car il apparaît dans plusieurs légendes et est présent dans leur folklore. Menacé d’extinction, on le retrouve sur 3 îles principalement : l’île de la Morue, l’île d’Anchor et l’île de la Petite Barrière.

Le kéa ou nestor kéa

Kéa

Il s’agit du seul perroquet de montagne du monde, endémique de la Nouvelle-Zélande ! Son nom tire son origine de son puissant cri : « keee-aa » ! Son beau plumage est de teinte vert olivâtre et le dessous des ailes, la partie inférieure de la queue ainsi que les plumes du dos et du croupion sont plutôt orange-rougeâtres. Ses grandes plumes, que l’on appelle des rémiges, sont infiltrées de bleu turquoise au-dessus et rayées de jaunes en-dessous. Vous le verrez dans les vallées et les forêts côtières de la côte ouest de l’île du Sud ainsi que dans les forêts d’altitude et les prairies des Alpes du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Le nestor superbe

Nestor superbe

Ce grand perroquet ressemble au kéa mais est plus brun avec des zones rouges écarlate sous les ailes et le tour des yeux jaune foncé. Il est aussi légèrement plus petit. Oiseau endémique de la Nouvelle-Zélande, vous l’apercevrez dans les forêts (difficilement car il se cache dans le haut des arbres) et l’entendrez très bien, étant donné qu’il lance des cris rauques et bruyants. Si vous en croisez un, sachez qu’il aime beaucoup jouer et faire des acrobaties.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)